Résultats semestriels 2017

  • Avancées significatives dans le programme de R&D
  • Signature d’un contrat avec TechnipFMC pour le recyclage du PET
  • CARBIOLICE : agréments en cours d’une gamme innovante de granulés biodégradables et biosourcés
  • Trésorerie de 4,7 millions d’euros au 30 juin 2017
  • Succès d’un placement d’actions de 4,2 millions d’euros en juillet 2017

Clermont-Ferrand, France, le 29 septembre 2017 (06h45 CEST) – CARBIOS (Euronext Growth Paris : ALCRB/ éligible PEA-PME), société pionnière dans le domaine de la bioplasturgie, annonce aujourd’hui ses résultats semestriels clos le 30 juin 2017 et approuvés par le Conseil d’administration de la Société le 19 septembre 2017.

Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de CARBIOS, confie « Ce premier semestre 2017 marque une transition importante dans le développement de CARBIOS. Nous venons de clôturer la cinquième et dernière étape du programme THANAPLAST que nous avions initié en 2012 et pour lequel plus de 60 chercheurs académiques et privés ont été mobilisés. Les travaux issus de ce projet stratégique ont donné d’excellents résultats qui confortent la dynamique dans laquelle nous sommes. Notre technologie de biodégradation enzymatique des plastiques, licenciée à CARBIOLICE, est en voie d’agrément et tout est désormais en place pour engager la pré-industrialisation de notre procédé de biorecyclage des plastiques PET. »  

Les faits marquants du premier semestre 2017

Au cours du premier semestre 2017, CARBIOS a réalisé des progrès scientifiques majeurs permettant d’entreprendre la transposition de la phase pré-pilote à la phase pilote de son procédé de biorecyclage des plastiques PET. Les faits marquants du premier semestre 2017 ont été les suivants :

Recherche et Développement

En janvier 2017, CARBIOS a annoncé que ses travaux ont permis de dépolymériser à 100% des emballages ménagers en PET opaque comme les nouvelles bouteilles de lait. Depuis 2012, CARBIOS a consacré un vaste volet de sa recherche au développement d’un procédé de recyclage enzymatique du PET.  Ces travaux ont permis de démontrer la dépolymérisation à 100% de produits commerciaux en PET (bouteilles, flacons, barquettes, films…) en leurs monomères d’origine : le TPA (acide téréphtalique) et le MEG (mono éthylène glycol). Cette innovation propriétaire répond à un enjeu stratégique pour la filière de traitement des déchets plastiques en apportant une solution technologique sans précédent pour le recyclage du PET (transparent, coloré, complexe, opaque…). Elle s’inscrit par ailleurs dans un contexte où l’accroissement de la mise sur le marché d’emballages en PET opaque génère des perturbations importantes dans les filières actuelles de recyclage. Une problématique qui devrait favoriser l’émergence de nouvelles solutions, comme celles développées par CARBIOS, pour le traitement de ces déchets aujourd’hui très majoritairement mis en décharge ou incinérés.

En juin 2017, CARBIOS a annoncé un nouveau succès avec la synthèse d’oligomères de PET à partir d’acide téréphtalique issu de son procédé de biorecyclage des bouteilles en PET. La synthèse du PET s’effectue en deux grandes étapes. La première, considérée comme la plus critique, consiste à réaliser la synthèse d’oligomères de PET à partir de monomères d’acide téréphtalique et de mono éthylène glycol. La deuxième permet la synthèse de PET par polycondensation des oligomères précédemment obtenus. En franchissant cette première étape avec succès, CARBIOS a démontré qu’il est désormais possible d’utiliser des déchets plastiques en PET plutôt que des ressources fossiles pour la synthèse d’oligomères de PET.

Le premier semestre 2017 a vu la poursuite du programme collaboratif de Recherche et Développement THANAPLAST™ tel que prévu par les dispositions du contrat de consortium entre le CNRS, l’Université de Poitiers, l’INRA, Deinove, Limagrain Céréales Ingrédients et Barbier. Ce projet stratégique initié en 2012 pour une durée de 5 ans a pris fin en juin 2017.

CARBIOLICE

Au cours du premier semestre 2017, CARBIOLICE, filiale de CARBIOS à 61,29%, a poursuivi le développement industriel et commercial de sa gamme (Biolice®) en conformité avec les exigences de la Loi de transition énergétique. La structuration des équipes et la confiance des partenaires commerciaux ont permis à la Société de restaurer ses marges opérationnelles conformément au plan de marche mis en œuvre. Au travers d’un contrat de prestation de recherche entré en vigueur le 15 février 2017, CARBIOS assure par ailleurs l’accompagnement de CARBIOLICE dans la mise au point de nouvelles formules de granulés biosourcés et biodégradables à destination des marchés de la sacherie, des films de paillage et des films industriels au niveau mondial. Au 30 juin 2017, les produits d’exploitation de ce contrat correspondent à 473 K€. La collaboration étroite mise en place avec CARBIOS a d’ores et déjà permis à CARBIOLICE d’engager les démarches nécessaires à l’octroi des labels et autorisations, notamment pour le contact alimentaire, de sa future gamme de plastiques enzymés biodégradables et biosourcés. Ces avancées sont en ligne avec le calendrier établi et la perspective d’une mise sur le marché prochaine de la technologie brevetée de biodégradation enzymatique CARBIOS.

Partenariats et développements industriels

En mai 2017, CARBIOS a rejoint PETCORE Europe, l’association réunissant l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur du PET en Europe parmi lesquels figurent notamment les grands groupes industriels, les fabricants, les transformateurs, les collecteurs et les recycleurs de PET. Cette adhésion permet à CARBIOS de poursuivre la promotion de son procédé de biorecyclage du PET aux côtés des principaux leaders impliqués dans cette industrie.

En juin 2017, CARBIOS a annoncé la signature d’un contrat avec TechnipFMC, leader mondial de l’ingénierie dans les domaines de l’énergie, de la chimie et des industries biosourcées. Cet accord va permettre d’engager la transposition de la phase pré-pilote à la phase pilote du procédé CARBIOS de recyclage enzymatique du PET. Il visera ensuite à accompagner le développement du projet pour définir les bases d’un procédé industriel. À travers ce contrat, CARBIOS bénéficie à la fois du savoir-faire industriel de TechnipFMC dans l’ingénierie des bioprocédés, et de son expertise dans les technologies de polymérisation du PET au travers de sa filiale Technip Zimmer en Allemagne.

Financement 

En juin 2017, CARBIOS a comptabilisé près de 1 million d’euros de paiement cumulé dans le cadre de la ligne de financement en fonds propres (Equity line financing) mise en place avec Kepler Cheuvreux le 29 mars 2017. Cette ligne de financement procure des moyens financiers supplémentaires à la Société pour l’industrialisation de ses procédés et lui offre une visibilité accrue sur son plan de financement à moyen terme.

Post-clôture semestrielle, la Société a également réalisé avec succès une offre réservée de 4,2 millions d’euros, en juillet 2017, par augmentation de capital pour 3,6 millions d’euros, et par cession par des actionnaires historiques pour 0,6 million d’euros. Les fonds levés, soit 3,6 millions d’euros, seront notamment utilisés pour engager le pilotage industriel du procédé de biorecyclage enzymatique des plastiques PET, une innovation qui permet de produire du PET vierge à partir de déchets plastiques.

Evolution du Conseil d’administration et du Comité exécutif

Ian Hudson et Jacques Breuil ont été nommés en qualité de membres du Conseil d’administration de la Société. Diplômé de l’université d’Oxford, Ian Hudson a travaillé plus de 17 ans au sein de la société DuPont où il a notamment servi en tant que Président Europe, Moyen-Orient et Afrique. Jacques Breuil a rejoint le Groupe Barbier en 1987 où il a notamment exercé la fonction de Secrétaire Général. Il est titulaire d’une Maîtrise d’économie du Conservatoire National des Arts & Métiers (CNAM) et d’un Executive MBAde la Sorbonne. Leur solide expertise industrielle et internationale constitue un atout majeur pour satisfaire pleinement aux enjeux stratégiques du déploiement industriel des technologies CARBIOS.

Martin Stephan a été nommé Directeur Général Adjoint de la Société. Il avait rejoint CARBIOS en février 2017 en tant que Directeur des Opérations en charge de superviser la stratégie, le développement et les relations investisseurs. Diplômé d’HEC Paris, Martin Stephan a effectué toute sa carrière dans l’industrie chimique, d’abord dans la branche chimie d’Elf/Total puis au sein de la société DuPont. Son arrivée au sein de l’équipe managériale vient renforcer les moyens mis en place pour nouer des accords industriels au plus haut niveau et accélérer le déploiement des technologies CARBIOS.

 

Les résultats semestriels 2017

(en K€) 30 juin 2016

(6 mois)

30 juin 2017

(6 mois)

Produits d’exploitation 556 632
Charges d’exploitation 2 987 2 383
Résultat d’exploitation -2 431 -1 751
Résultat financier 41 33
Résultat courant avant impôts -2 390 -1 718
Résultat exceptionnel -6 -6
Impôts sur les bénéfices (Crédit d’impôt recherche) -860 -371
Résultat de l’exercice -1 536 -1 353

 

Au 30 juin 2017, les revenus d’exploitation s’élèvent à 632 K€ contre 556 K€ au 30 juin 2016 et proviennent essentiellement de revenus de prestations alors qu’ils correspondaient auparavant principalement aux subventions accordées par Bpifrance à chaque franchissement d’étape clé du programme collaboratif THANAPLASTTM. Conformément à son calendrier, CARBIOS a finalisé la cinquième et dernière étape clé du projet confortant ainsi la maturité et le potentiel industriel de ses bioprocédés.

Au cours du premier semestre 2017, CARBIOS aura dépensé 2 383 K€ en activités opérationnelles. Les dépenses en Recherche et Développement ont principalement été consacrées à l’avancement du projet THANAPLAST™. Les charges externes de Recherche et Développement s’élèvent à 337 K€ contre 1 235 K€ en 2016, principalement en raison de l’internalisation de prestations analytiques précédemment sous-traitées et à l’arrivée à terme de contrats liés au projet THANAPLAST™.

Après prise en compte du produit d’impôt de 371 K€ lié au Crédit d’Impôt Recherche (CIR), la perte nette pour le premier semestre 2017 s’établit à -1 353 K€ contre -1 536 K€ au premier semestre 2016.

Augmentation de la trésorerie disponible de 0,7 M€ sur le premier semestre 2017

CARBIOS dispose d’une situation financière solide, avec une trésorerie de 4,7 M€ au 30 juin 2017, contre 4 M€ au 31 décembre 2016. La trésorerie nette sur la période s’est accrue de 0,7 M€ (contre une baisse de 1,8 M€ constatée au 30 juin 2016). Compte-tenu de la situation financière au 30 juin 2017 et du succès de la levée de fonds menée en juillet 2017, CARBIOS estime être en mesure de faire face à ses échéances à venir jusqu’à la fin du premier semestre 2019.

Pour toute précision concernant l’analyse des risques auxquels CARBIOS est soumis, merci de vous reporter à la partie « Principaux facteurs de risques » du rapport semestriel 2017, disponible sur le site internet de CARBIOS (www.carbios.fr).

A propos de CARBIOS

CARBIOS est une société de chimie verte dont les innovations répondent aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. Depuis sa création en 2011, la Société a développé deux bioprocédés industriels dans le domaine de la biodégradation et du biorecyclage des polymères. Ces innovations, qui constituent une première mondiale, permettent d’optimiser les performances et le cycle de vie des plastiques et textiles en exploitant les propriétés d’enzymes hautement spécifiques. Le modèle de développement économique de CARBIOS s’appuie sur l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et/ou enzymes, de ses technologies et de ses bioprocédés au travers de concessions de licences directement ou via des joint-ventures à des industriels majeurs des secteurs concernés par les innovations de la Société. A ce titre, CARBIOS a créé en septembre 2016, la joint-venture CARBIOLICE, en partenariat avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI opéré par Bpifrance. Cette société, dont CARBIOS assure un contrôle majoritaire, exploitera la première technologie licenciée par CARBIOS en produisant des granulés enzymés servant à la fabrication de plastiques biodégradables et biosourcés. Depuis sa création, CARBIOS est soutenue par Truffle Capital, acteur européen du capital-investissement. CARBIOS bénéficie de la qualification « Entreprise Innovante » de Bpifrance permettant l’éligibilité des titres de la Société à l’investissement des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

CARBIOS est éligible au PEA-PME

Investor relations & press


CARBIOS
Benjamin Audebert
Relations investisseurs
+33 (0)4 73 86 51 76
contact@carbios.fr

ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Wendy Rigal
Relations presse
+33 (0)1 44 54 36 66 / +33 (0)6 48 82 18 94
carbios@alizerp.com

Haut de page