Résultats semestriels 2016

  • Création de la joint-venture CARBIOLICE avec Limagrain Céréales
  • Ingrédients et Bpifrance
  • Délivrance de brevets clés aux Etats-Unis et en Europe
  • Nomination de Jean Falgoux à la présidence du Conseil d’Administration
  • Trésorerie solide à 7,2 millions d’euros permettant de couvrir les besoins du programme de R&D pour l’année 2017 conformément aux objectifs initiaux

 

Clermont-Ferrand, France, le 30 septembre, 2016 – CARBIOS (NYSE Alternext Paris : ALCRB), société innovante de chimie verte, spécialiste des bioprocédés enzymatiques appliqués aux polymères dans les plastiques et textiles, annonce aujourd’hui ses résultats semestriels clos le 30 juin 2016 et approuvés par le Conseil d’Administration de la Société le 27 septembre 2016.

 

Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de CARBIOS, confie « CARBIOS a franchi une étape structurante majeure avec le lancement opérationnel  de CARBIOLICE. Cette joint-venture, créée avec Limagrain Céréales Ingrédients et Bpifrance, nous permet de préparer les conditions d’une croissance durable, source de création de valeur pour nos actionnaires. Nous sommes très fiers de cette opération et je remercie l’ensemble des collaborateurs de CARBIOS pour leur engagement dans l’exécution de notre feuille de route. CARBIOS a su démontrer pendant ce premier semestre 2016, sa capacité à valoriser ses innovations tout en continuant à renforcer ses efforts de Recherche et Développement sur la base d’une gestion rigoureuse et disciplinée.»

 

Les faits marquants du premier semestre 2016

Au cours du premier semestre 2016, CARBIOS a consolidé sa structure et réalisé des progrès scientifiques majeurs permettant d’engager l’industrialisation de ses premières technologies. Les faits marquants du premier semestre 2016 ont été les suivants :

 

En juin 2016, CARBIOS, Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds d’investissement SPI « Société de projets industriels » opéré par Bpifrance, se sont associés pour créer la joint-venture CARBIOLICE. Cette Société exploitera la technologie brevetée de biodégradation enzymatique des plastiques développée par CARBIOS en produisant des granulés enzymés servant à la fabrication de plastiques biodégradables et biosourcés. CARBIOLICE adressera les marchés des films souples (paillage agricole, sacs et sacherie, films industriels…) et des plastiques rigides (agriculture et vaisselle jetable). Ces plastiques biodégradables répondront aux exigences croissantes définies dans la loi de transition énergétique.

  • Avec les apports des actifs industriels et des licences, le montant total du projet s’élève à 29,5 M€, la partie numéraire étant libérée en trois phases sur 4 ans. Le fonds SPI investira 11 M€ sur cette période, pour une détention à terme de 37 % du capital de CARBIOLICE. Ces investissements permettront d’assurer la croissance de l’activité, en se dotant progressivement de capacités industrielles supplémentaires, et de soutenir le développement industriel et commercial des nouveaux matériaux plastiques issus de la technologie de CARBIOS.CARBIOLICE génèrera la création de 50 emplois directs à terme et portera l’une des premières technologies de Chimie Verte en cours de développement déployée à l’échelle industrielle en France.

En mai 2016, CARBIOS a annoncé la délivrance de deux nouveaux brevets clés aux Etats-Unis et la levée des options de licence mondiale associées en vue de l’industrialisation de son procédé de biodégradation. La première de ces licences se réfère au procédé propriétaire d’inclusion d’enzymes dans des plastiques pour lequel des brevets ont été délivrés aux Etats-Unis et en France. La seconde porte sur une souche dégradant le PLA[1] pour laquelle des demandes ont également fait l’objet d’une délivrance aux Etats-Unis, en France, en Europe, au Mexique, en Chine et au Japon. CARBIOS sécurise ainsi ses technologies propriétaires pour l’exploitation industrielle d’une nouvelle génération de plastiques biodégradables à durée de vie programmée.

  • Préalablement acquises par CARBIOS en 2012 sous forme d’options de licence auprès du CNRS, de l’Université de Poitiers et de la société VALAGRO Carbone Renouvelable, en amont du projet de Recherche et Développement collaboratif THANAPLAST™, ces licences exclusives confèrent à CARBIOS la possibilité de concéder des sous-licences à des industriels sur son procédé de biodégradation.

Jean Falgoux, membre du Conseil d’Administration depuis juin 2015, a succédé à Alain Chevallier à la Présidence du Conseil d’Administration de la Société. Jean Falgoux est l’ex-Président d’Ajinomoto Eurolysine et ex-Vice-Président d’Ajinomoto Europe. Sa grande expérience du monde industriel et sa vision stratégique sont de réels atouts pour accompagner CARBIOS dans l’industrialisation de ses procédés. Alain Chevallier continuera d’apporter toute sa contribution aux projets de CARBIOS en tant que membre du Conseil d’Administration.

Le premier semestre 2016 a vu la poursuite du programme collaboratif de Recherche et Développement THANAPLAST™ tel que prévu par les dispositions du contrat de consortium entre le CNRS/Université de Poitiers, l’INRA/TWB, Limagrain, Deinove et Barbier. Ce projet stratégique prendra fin en juin 2017.

 

 

 

Les résultats semestriels 2016

 

(en K€) 30 juin 2015

(6 mois)

30 juin 2016

(6 mois)

Produits d’exploitation 452 556
Charges d’exploitation 2 392 2 987
dont frais de recherche et développement 1 555  2 047
dont frais administratifs et généraux 837 940
Résultat d’exploitation -1 941 -2 431
Résultat financier 37 41
Résultat courant avant impôts -1 904 -2 390
Résultat exceptionnel -21 -6
Impôts sur les bénéfices (Crédit d’impôt recherche) -619 -860
Résultat de l’exercice -1 307 -1 536

 

Au 30 juin 2016, les revenus d’exploitation s’élèvent à 556 K€ contre 452 K€ au 30 juin 2015 et proviennent essentiellement des subventions accordées par Bpifrance à chaque franchissement d’étape clé du programme collaboratif THANAPLASTTM. Conformément à son calendrier, CARBIOS a finalisé la clôture de la quatrième étape clé du projet et conforte ainsi la pertinence et le potentiel des bioprocédés développés par la société.

Au cours du premier semestre 2016, CARBIOS aura dépensé 2 987 K€ en activités opérationnelles, dont 69% consacrés à l’effort de Recherche et Développement assumé par la Société. Les dépenses en Recherche et Développement de 2 047 K€ (contre 1.555 K€ au 30 juin 2015) ont principalement été consacrées à l’avancement du projet THANAPLAST™. Les charges externes de Recherche et Développement sont en hausse de 24% par rapport à 2015, principalement en raison de la poursuite des accords de collaboration avec les partenaires et de l’intensification des prestations analytiques sous-traitées à des prestataires externes. Par ailleurs, la masse salariale a augmenté (+21%) suite au recrutement de 5 salariés depuis le 30 juin 2015.

Après prise en compte du produit d’impôt de 860 K€ lié au Crédit d’Impôt Recherche (CIR), la perte nette pour le premier semestre 2015 s’établit à -1.536 K€ contre -1.307 K€ au premier semestre 2015.

 

Consommation de trésorerie de 1,8 M€ sur le premier semestre 2016

CARBIOS dispose d’une situation financière solide, avec une trésorerie de 7,2 M€ au 30 juin 2016, contre 9 M€ au 31 décembre 2015. La consommation nette de trésorerie sur la période s’élève à 1,8 M€ (contre 1,5 M€ au 30 juin 2015), soit environ 300 K€ par mois. La situation de trésorerie au 30 juin 2016 doit permettre à Carbios de couvrir les besoins de son programme de R&D pour l’année 2017.

 

Pour toute précision concernant l’analyse des risques auxquels CARBIOS est soumis, merci de vous reporter à la partie « Principaux facteurs de risques » du rapport semestriel 2016, disponible sur le site internet de CARBIOS (www.carbios.fr).

[1] Acide Polylactique : polymère biosourcé, non biodégradable dans des conditions dites environnementales

À propos de Carbios

Carbios, société de chimie verte, développe, en vue de leur industrialisation, des procédés biologiques innovants et compétitifs révolutionnant le cycle de vie des plastiques et textiles. Par son approche novatrice mariant pour la première fois le monde de l’enzymologie et de la plasturgie, Carbios ambitionne de répondre aux nouvelles attentes sociétales des consommateurs et aux enjeux de la transition énergétique en relevant un défi majeur de notre temps : la pollution plastique et textile.

La Société, fondée en 2011 par Truffle Capital, s’est notamment donnée pour mission d’apporter une réponse industrielle au recyclage des plastiques et des textiles à base de PET (principal polymère des bouteilles, barquettes et textiles en polyesters). La technologie de recyclage enzymatique développée par Carbios déconstruit tout type de déchet PET en ses constituants de base qui peuvent ensuite être réutilisés pour produire des nouveaux produits en PET de qualité équivalente au vierge. Cette première mondiale a été saluée en avril 2020 par la communauté scientifique internationale à travers une publication en Une de la prestigieuse revue Nature. Pour soutenir l’accélération de ce projet, Carbios s’appuie également sur un Consortium réunissant L’Oréal, Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe.

La Société a également développé une technologie de biodégradation enzymatique des plastiques à usages uniques en PLA (polymère biosourcé). Cette technologie permet de créer une nouvelle génération de plastiques 100 % compostables en conditions domestiques en intégrant les enzymes au cœur même de ces plastiques. Cette innovation de rupture a été concédée en licence à Carbiolice, coentreprise créée en 2016, et dans laquelle Carbios détient aujourd’hui une part majoritaire aux côtés du fonds SPI opéré par Bpifrance.

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

Carbios est éligible au PEA-PME

Twitter : Carbios  Linkedin : Carbios  Instagram : carbioshq

Go to top