CARBIOS, société de chimie verte en phase de développement industriel, conçoit et développe des procédés enzymatiques innovants pour repenser le cycle de vie des plastiques.

En conjuguant l’enzymologie et la plasturgie, une approche industrielle novatrice, CARBIOS révolutionne le traitement des déchets plastiques et la production de biopolymères. Pionnier mondial de la Bioplasturgie, la Société développe aujourd’hui trois technologies visant à :

  1. créer une nouvelle génération de plastiques 100% biodégradables par inclusion d’une enzyme de dégradation dans la matrice polymère (biodégradation)
  2. recycler à l’infini les déchets plastiques par voie enzymatique pour permettre une véritable économie circulaire du produit (biorecyclage)
  3. produire des biopolymères par voie totalement biologique (bioproduction)

Cette approche innovante a donné lieu en 2012 à la création du projet de recherche et développement collaboratif THANAPLASTTM, associant des partenariats académiques et industriels comme Limagrain, le Groupe Barbier, Deinove, le CNRS, L’INRA, TWB et l’Université de Poitiers. Aujourd’hui, la Société engage le développement industriel de ses premières technologies de biodégradation avec le démarrage opérationnel de CARBIOLICE, une joint-venture créée en juin 2016 avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI « Sociétés de Projets Industriels » opéré par Bpifrance.

Au travers de son unité de production d’une capacité de 4 000 tonnes par an, cette société a repris l’activité de production et de commercialisation de granulés de plastiques biosourcés et biodégradables de Limagrain Céréales Ingrédients (connus sous la marque Biolice®) et intégrera au fur et à mesure les innovations technologiques licenciées par CARBIOS.

Basée en Auvergne et cotée en bourse sur le marché Euronext Growth Paris (ex. Alternext) depuis 2013, CARBIOS comptait 18 employés au 31 décembre 2016.

Quel enjeu environnemental ?

Plus de 125 millions de tonnes de déchets plastiques sont générés chaque année, dont environ 9 millions de tonnes finissent dans la nature, en particulier dans les mers et océans.

Repenser la fin de vie des plastiques constitue donc un réel défi de notre temps pour transmettre aux générations futures une société plus durable et respectueuse de l’environnement.

Une approche innovante à la hauteur de l’enjeu environnemental et des opportunités économiques et industrielles du secteur :

Les bioprocédés industriels développés par CARBIOS proposent des voies alternatives pour la valorisation des matériaux plastiques en fin de vie et la production de nouvelles matières premières renouvelables. La Société concrétise ces innovations en créant de nouveaux plastiques biodégradables à durée de vie programmée et adaptée à l’usage qui ne génèrent aucun déchet. Dans le domaine du recyclage, CARBIOS développe des bioprocédés qui permettent de revaloriser les déchets plastiques pour produire de nouveaux plastiques aux performances identiques à ceux d’origine proposant ainsi un véritable modèle d’économie circulaire des matières plastiques.

Le cœur de l’innovation CARBIOS : les enzymes

Quelle stratégie de déploiement pour les technologies CARBIOS ?

Le modèle de développement économique de CARBIOS s’appuie sur l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et/ou enzymes, de ses technologies et de ses bioprocédés au travers de concessions de licences d’exploitation de ses savoir-faire et de sa propriété intellectuelle directement ou via des joint-ventures à des industriels majeurs des secteurs concernés par les innovations de la Société.

Les licences concédées génèreront des revenus sous forme d’upfront, de redevances ou encore de dividendes.

Conformément à la stratégie mise en œuvre, CARBIOS a signé un premier contrat de licence de brevets et savoir-faire avec la société CARBIOLICE en 2016 moyennant un upfront de 8 millions d’euros et des royalties sur les ventes produits intégrant la technologie licenciée par CARBIOS.

Haut de page