CARBIOS annonce le développement d’un nouveau procédé, permettant de dépolymériser les fibres de polyester PET des déchets textiles

Clermont-Ferrand, le 12 mars 2018 (06h45 CET)CARBIOS (Euronext Growth Paris : ALCRB), société pionnière dans le domaine de la bioplasturgie, annonce aujourd’hui avoir franchi une nouvelle étape dans le développement de son procédé de dépolymérisation enzymatique en le rendant applicable aux fibres de polyester PET des déchets textiles.

Après avoir démontré que la dépolymérisation enzymatique de plastiques PET permet le cycle vertueux du retour à un PET vierge, CARBIOS s’ouvre à un nouveau marché d’envergure en dépolymérisant les fibres de déchets textiles 100% PET en leurs monomères d’origine : le PTA (acide téréphtalique) et le MEG (mono éthylène glycol). En effet le polyester, qui représente environ 50% du marché global[1], est aujourd’hui la fibre la plus largement produite à l’échelle mondiale. Le principal polyester est le polyéthylène téréphtalate, plus communément appelé PET. Chaque année, 43 millions de tonnes de PET sont produites pour le marché des fibres[2], à comparer aux 15 millions de tonnes destinées à celui des bouteilles plastiques[3].

L’objectif clé de ce nouveau procédé, développé avec les partenaires académiques de CARBIOS (INRA/TWB/LISBP) et soutenu par l’ADEME Auvergne Rhône-Alpes, est de fournir :

–        à l’industrie du recyclage, une solution compétitive de valorisation des textiles usagés à base de polyester PET ;

–        et à l’industrie textile, la possibilité d’utiliser des fibres en PET recyclé pouvant totalement se substituer à celles issues de ressources fossiles.

Cela permettra en outre de contribuer à plusieurs objectifs environnementaux tels que la réduction des déchets mis en décharges ou encore la réduction de l’empreinte carbone.

Aujourd’hui, la plupart des déchets textiles sont envoyés en décharges ou incinérés et, lorsqu’ils font l’objet d’un recyclage, ils sont principalement dégradés, ce qui signifie qu’un matériau de qualité inférieure à celui d’origine est produit. Alors que l’Europe et de nombreux pays dans le monde luttent pour recycler des montagnes de déchets textiles, l’innovation technologique de CARBIOS pourra contribuer à transformer cette menace environnementale en une nouvelle opportunité basée sur le principe de l’économie circulaire, bénéficiant à la société dans son ensemble.

Alain MARTY, Directeur Scientifique de CARBIOS, commente : « Transformer des textiles polyesters indésirables en matières premières de haute qualité en utilisant la technologie enzymatique CARBIOS constitue une opportunité pour complètement changer le mode de fabrication et le commerce du textile en Europe et au-delà. Sur le plan du développement durable, notre approche va modifier très positivement l’impact global du cycle de vie des produits textiles. »

[1] Source : PCIFibres en 2015, IHS en 2014, PCIFibres en 2014 et Tecnon OrbiChem en 2014

[2] Source : Tecnon en 2013 et IHS en 2014

[3] Source : SRI Consulting en 2010, ICIS en 2009 et Samsung en 2010

À propos de Carbios

Carbios, société de chimie verte, développe, en vue de leur industrialisation, des procédés biologiques innovants et compétitifs révolutionnant le cycle de vie des plastiques et textiles. Par son approche novatrice mariant pour la première fois le monde de l’enzymologie et de la plasturgie, Carbios ambitionne de répondre aux nouvelles attentes sociétales des consommateurs et aux enjeux de la transition énergétique en relevant un défi majeur de notre temps : la pollution plastique et textile.

La Société, fondée en 2011 par Truffle Capital, s’est notamment donnée pour mission d’apporter une réponse industrielle au recyclage des plastiques et des textiles à base de PET (principal polymère des bouteilles, barquettes et textiles en polyesters). La technologie de recyclage enzymatique développée par Carbios déconstruit tout type de déchet PET en ses constituants de base qui peuvent ensuite être réutilisés pour produire des nouveaux produits en PET de qualité équivalente au vierge. Cette première mondiale a été saluée en avril 2020 par la communauté scientifique internationale à travers une publication en Une de la prestigieuse revue Nature. Pour soutenir l’accélération de ce projet, Carbios s’appuie également sur un Consortium réunissant L’Oréal, Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe.

La Société a également développé une technologie de biodégradation enzymatique des plastiques à usages uniques en PLA (polymère biosourcé). Cette technologie permet de créer une nouvelle génération de plastiques 100 % compostables en conditions domestiques en intégrant les enzymes au cœur même de ces plastiques. Cette innovation de rupture a été concédée en licence à Carbiolice, coentreprise créée en 2016, et dans laquelle Carbios détient aujourd’hui une part majoritaire aux côtés du fonds SPI opéré par Bpifrance.

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

Carbios est éligible au PEA-PME

Twitter : Carbios  Linkedin : Carbios  Instagram : carbioshq

Investor relations & press


CARBIOS
Benjamin Audebert
Responsable Relations investisseurs
+33 (0)4 73 86 51 76
contact@carbios.fr

Media Relations (Europe)
Tilder
Marie-Virginie Klein
mv.klein@tilder.com
+33 (0)1 44 14 99 96

Media Relations (U.S.)
Rooney Partners

Kate L. Barrette
kbarrette@rooneyco.com
+1 212 223 0561

 

Go to top