CARBIOS : Résultats Annuels au 31 décembre 2016

  • Démarrage opérationnel de la joint-venture CARBIOLICE

  • Premiers revenus de licence de 8 M€

  • Trésorerie de 4 M€ au 31 décembre 2016

Clermont-Ferrand, le 22 mars 2017 (7h00 CET) – CARBIOS (Alternext Paris : ALCRB/ éligible PEA-PME), société innovante de chimie verte, spécialiste des bioprocédés enzymatiques appliqués aux polymères dans les plastiques et textiles, publie aujourd’hui ses comptes annuels 2016 arrêtés par le Conseil d’Administration le 21 mars 2017.

  • Compte de résultat 2016 : un premier exercice positif
(en K€) 31 décembre 2015 31 décembre 2016
(12 mois) (12 mois)
Produits d’exploitation 837 8 870
Charges d’exploitation 4 899 5 319
dont frais de recherche & développement 3 261 3 427
dont frais administratifs et généraux 1 638 1 892
Résultat d’exploitation -4 062 3 551
Résultat financier 78 75
Résultat courant avant impôts -3 984 3 626
Résultat exceptionnel -23 -27
Impôts sur les bénéfices (crédit d’impôt recherche) -936 -1 321
Résultat de l’exercice -3 071 4 920

Au 31 décembre 2016, les produits d’exploitation se sont établis à 8 870 K€ contre 837 K€ sur l’exercice précédent. Les projets conduits par la Société ont permis de générer des premiers revenus de licence pour un montant forfaitaire de 8 millions d’euros au titre du contrat de licence de brevets et savoir-faire signé avec la société CARBIOLICE, le reste des revenus d’exploitation résulte principalement de subventions d’exploitation et de prestations.

Au cours de l’exercice 2016, CARBIOS a en effet généré 640 K€ de subventions dans le cadre du projet THANAPLAST™ soutenu par Bpifrance (programme ISI), dont 459 K€ au titre de la quatrième étape clé du projet et 181 K€ au titre de la cinquième et dernière étape clé de ce programme de recherche et développement dont CARBIOS est Chef de File depuis 2012.

Compte tenu d’un accroissement de l’activité opérationnelle et des avancées obtenues en R&D, les charges d’exploitation se sont élevées à 5 319 K€ au cours de l’exercice, dont 64% au titre de la recherche et développement, contre 4 899 K€ en 2015.

L’évolution des dépenses d’exploitation reflète la stratégie de CARBIOS de concentrer ses efforts sur la mise en place de partenariats stratégiques et structurants pour conduire le développement industriel de ses bioprocédés.

Les activités d’exploitation ont permis d’établir un résultat positif de 3 551 K€ en 2016, contre une perte de 4 062 K€ pour l’exercice précédent.

Ainsi, le résultat de la Société, après prise en compte du Crédit Impôt Recherche de 1 321 K€, est pour la première fois bénéficiaire et s’élève à 4 920 K€ en 2016, contre une perte nette de 3 071 K€ observée en 2015.

  • Bilan simplifié :
Actif (en K€) 2015 2016   Passif (en K€) 2015 2016
Capital 2 645 2 677
Immobilisations incorporelles 231 371 Primes d’émission 13 698 13 736
Immobilisations corporelles 1 258 1 211 Report à nouveau -5 168 -8 240
Immobilisations financières 176 9 688 Subvention d’investissement 22 20
ACTIF IMMOBILISE 1 664 11 270 Résultat de l’exercice -3 071 4 920
CAPITAUX PROPRES 8 125 13 113
Stocks 12 15
Créances 1 224 1 945 AVANCES CONDITIONNEES 3 008 3 151
Disponibilités et VMP 9 011 3 987 Emprunts 222 178
Charges constatées d’avance  131 215 Fournisseurs et comptes rattachés 337 494
ACTIF CIRCULANT 10 378 6 162 Autres dettes 350 496
  DETTES 909 1 168
TOTAL ACTIF  12 042 17 432    
  TOTAL PASSIF 12 042 17 432

L’évolution du montant des immobilisations financières de la Société reflète la décision de CARBIOS de réinvestir au capital de CARBIOLICE les 8 millions d’euros de revenus d’exploitation liés à la concession de licence, auxquels s’est ajouté un apport de 1,5 million d’euros en numéraire au démarrage de l’activité. Le total des apports industriels, en licences et en numéraire prévus pour CARBIOLICE par l’ensemble des partenaires s’élève à 29,5 millions d’euros, la partie numéraire étant libérée en trois phases sur 4 ans. Ainsi, au terme de ces 4 années, CARBIOS aura investi 6 millions d’euros, pour une détention à terme de 47,5%. Ces investissements initiés en septembre 2016 permettront d’assurer la croissance de l’activité, en se dotant progressivement de capacités industrielles supplémentaires, et de soutenir le développement industriel et commercial des nouveaux matériaux plastiques issus de la technologie de CARBIOS.

La hausse des immobilisations incorporelles de 61% résulte principalement de l’enrichissement du portefeuille de 5 nouvelles demandes de brevets en 2016 et de l’extension territoriale de certains brevets acquis ou déposés antérieurement.

Les fonds propres de CARBIOS s’élèvent à 13 113 K€ à fin 2016 contre 8 125 K€ à fin 2015, compte tenu principalement de l’impact du résultat positif enregistré sur l’exercice 2016.

  • Flux de trésorerie :

 

Flux de Trésorerie (en K€) 2015 2016
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture 11 099 9 011
Trésorerie nette liée aux activités opérationnelles -2 517 4 636
Trésorerie nette liée aux activités d’investissement -786 -9 829
Trésorerie nette liée aux activités de financement 1 215 169
Variation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie -2 088 -5 024
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture 9 011 3 987

 

La trésorerie à fin 2016 s’établit à 4 millions d’euros et permet de poursuivre les développements en cours sur les 12 prochains mois.

L’écart de consommation de trésorerie entre les deux exercices s’explique principalement par l’investissement en numéraire dans CARBIOLICE pour 1,5 million d’euros et reflète par ailleurs l’impact du déblocage séquencé des aides Bpifrance pour le projet THANAPLAST™. En effet, conformément au calendrier prévisionnel, CARBIOS a perçu 443 K€ d’aides en 2016 contre 1 604 K€ en 2015, et devrait encore percevoir 1 022 K€ en 2017 au titre de la clôture de la cinquième et dernière étape clé du projet.

  • Faits marquants 2016 :

Nomination de Jean FALGOUX à la Présidence du Conseil d’Administration (avril 2016)

Membre du Conseil d’Administration depuis juin 2015, Jean FALGOUX a passé 40 ans de sa vie professionnelle dans trois entreprises opérant dans le domaine des sciences de la vie et notamment au sein du groupe japonais Ajinomoto, leader mondial des acides aminés produits par biochimie où il était Directeur Général puis Président d’Ajinomoto Eurolysine, Vice-Président d’Ajinomoto Europe, membre du Comité Exécutif de différentes filiales européennes et Corporate Officer d’Ajinomoto Inc. Il a succédé à Alain CHEVALLIER dont le mandat a permis à CARBIOS de relever des défis technologiques et stratégiques majeurs dans la conduite de ses développements.

Délivrance de deux brevets clés aux Etats-Unis et levée des deux options de licence exclusive mondiale sur ces familles de brevets (mai 2016)

Ces licences concernent deux familles de brevets clés pour CARBIOS. La première se réfère au procédé propriétaire d’inclusion d’enzymes dans des plastiques pour lequel des brevets ont été délivrés aux Etats-Unis et en France. La seconde porte sur une souche dégradant le PLA pour laquelle des demandes ont également fait l’objet d’une délivrance aux Etats-Unis, en France, en Europe, au Mexique, en Chine et au Japon. Préalablement acquises par CARBIOS en 2012 sous forme d’options de licence auprès du CNRS, de l’Université de Poitiers et de la société VALAGRO Carbone Renouvelable, dans le cadre du projet de recherche et développement collaboratif THANAPLAST™, ces licences exclusives ont conféré à CARBIOS la possibilité de concéder des sous-licences à des industriels sur son procédé de biodégradation.

Signature d’une lettre d’intention pour la création de la joint-venture CARBIOLICE avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI « Société de Projets Industriels » opéré par Bpifrance (juin 2016)

Cette société, dont le démarrage opérationnel est effectif depuis le 1er septembre, va porter la première innovation licenciée par CARBIOS au stade de démonstration industrielle et commerciale. Elle intégrera progressivement à sa production de bioplastiques (aujourd’hui de 4 000 tonnes par an), la technologie d’inclusion d’enzymes de dégradation dans la matrice polymère, conçue et développée par CARBIOS.

Ouverture d’une nouvelle voie biologique pour la production de PLA directement à partir d’acide lactique (juillet 2016)

CARBIOS franchit une nouvelle étape en validant son bioprocédé de polymérisation enzymatique in vivo de l’acide lactique en PLA (acide polylactique) avec l’obtention d’un homopolymère de haute masse moléculaire. La rupture technologique apportée par CARBIOS permet de supprimer l’étape intermédiaire des procédés conventionnels et donc de produire du PLA de manière plus compétitive.

Lancement opérationnel de la joint-venture CARBIOLICE (septembre 2016)

Première concrétisation industrielle du projet THANAPLAST™ avec la création de la joint-venture CARBIOLICE, en partenariat avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI « Société de Projets Industriels » opéré par Bpifrance. Cette société a repris l’activité de production et de commercialisation de granulés pour produits plastiques biosourcés et biodégradables de Limagrain Céréales Ingrédients (producteur du Biolice®) pour y intégrer au fur et à mesure les innovations technologiques licenciées par CARBIOS. Au travers de son unité de production d’une capacité de 4 000 tonnes par an, CARBIOLICE assurera la démonstration industrielle de la technologie brevetée de biodégradation enzymatique des plastiques développée par CARBIOS, puis la production industrielle et commerciale de granulés enzymés (compounds et mélanges maîtres) servant à la fabrication de plastiques biosourcés et biodégradables. Elle adressera des domaines d’application spécifiques, à savoir pour les marchés des films souples (paillage, sacs et sacherie, films industriels, films de routage, emballages alimentaires), pour toutes applications rigides dans le secteur de l’agriculture et de l’horticulture et pour les gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine en matière plastique.

Au-delà de la créance de 8 millions d’euros convertie en actions au capital de la joint-venture, cet accord comprend le paiement de redevances à CARBIOS sur les ventes de produits intégrant la technologie brevetée de biodégradation enzymatique licenciée à CARBIOLICE.

Délivrance d’un brevet clé en Chine sur le procédé de biodégradation enzymatique du PLA par voie enzymatique (novembre 2016)

Cette délivrance de brevet renforce une position territoriale stratégique pour CARBIOS dont les objectifs affichés dans la joint-venture CARBIOLICE, avec Limagrain Céréales Ingrédients et Bpifrance, sont notamment basés sur les films de paillage agricoles biodégradables. Cette étape marque à la fois le potentiel applicatif des procédés de biodégradation CARBIOS tout en confortant la stratégie de déploiement à l’international de la technologie licenciée à CARBIOLICE.

Développement d’un procédé de dépolymérisation à 100% des bouteilles plastiques (novembre 2016)

CARBIOS annonce une nouvelle avancée majeure dans le développement du procédé de biorecyclage enzymatique des polyesters en le rendant applicable au PET cristallin, et donc à l’ensemble des déchets plastiques contenant du PET, à savoir les bouteilles (transparentes, opaques ou multi-couches), les emballages et les films. CARBIOS avait précédemment annoncé un premier succès dans ce domaine avec la dépolymérisation de 100% de produits commerciaux à base de PET amorphe en leurs monomères d’origine, le TPA (acide téréphtalique) et le MEG (mono éthylène glycol).

Transfert du contrat de liquidité de la société Invest Securities à la société Gilbert Dupont (décembre 2016)

Dans le prolongement de l’initiation d’une nouvelle couverture broker, CARBIOS a transféré son contrat de liquidité à la société Gilbert Dupont.

Franchissement de l’Etape clé 4 du programme THANAPLAST™ (décembre 2016)

Versement par Bpifrance de 443 K€ au titre du franchissement de la quatrième étape clé du projet collaboratif THANAPLAST™, dont CARBIOS est chef de file. Ce versement intervient suite à l’atteinte des objectifs fixés initialement dans le cadre du projet THANAPLAST™ sur les bioprocédés développés par la société dans le domaine de la biodégradation, du biorecyclage et de la bioproduction de PLA par voie totalement biologique

Renforcement de la propriété intellectuelle

Sur l’année 2016, le portefeuille de propriété intellectuelle de CARBIOS s’est enrichit de cinq nouvelles demandes de brevets en propre. Ces nouvelles demandes portent sur le procédé de recyclage du PET, et sur la biodiversité associée à la dégradation du PLA ou du PET. Par ailleurs, au cours de cette même année, CARBIOS a concédé une licence à CARBIOLICE pour l’exploitation de son procédé de biodégradation par inclusion d’enzymes dans des plastiques pour des domaines d’applications spécifiques, à savoir pour les films souples (paillage, sacs et sacherie, films industriels, films de routage, emballages alimentaires) et pour des produits rigides (secteur de l’agriculture, de l’horticulture et vaisselle). A fin 2016, le portefeuille de propriété intellectuelle de CARBIOS comptait 22 familles de brevets (dont deux en licence exclusive mondiale), représentant 64 titres, qui couvrent les 3 axes de développement de la Société (Biodégradation, Biorecyclage et Bioproduction). CARBIOS s’est ainsi assurée de pouvoir garantir à ses actuels et futurs partenaires industriels un avantage compétitif stratégique sur des marchés considérables.

Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de CARBIOS, déclare : « En 2016, nous avons pu montrer la pertinence de nos solutions avec la mise en place d’un accord de 8 millions d’euros au titre d’une première concession de licence d’exploitation pour une partie de nos technologies dédiées à la biodégradation des plastiques à usage unique ou à courte durée de vie. Nous gardons par ailleurs une bonne visibilité financière et une consommation de trésorerie sous contrôle ce qui nous permet notamment d’aborder sereinement les futures phases de pilotage industriel de notre procédé de biorecyclage enzymatique du PET pour lequel nous sommes déjà en discussion avec différents acteurs majeurs du secteur. »

A propos de CARBIOS

CARBIOS est une société de chimie verte dont les innovations répondent aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. Depuis sa création en 2011, la Société a développé deux bioprocédés industriels dans le domaine de la biodégradation et du biorecyclage des polymères. Ces innovations, qui constituent une première mondiale, permettent d’optimiser les performances et le cycle de vie des plastiques et textiles en exploitant les propriétés d’enzymes hautement spécifiques. Le modèle de développement économique de CARBIOS s’appuie sur l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et/ou enzymes, de ses technologies et de ses bioprocédés au travers de concessions de licences directement ou via des joint-ventures à des industriels majeurs des secteurs concernés par les innovations de la Société. A ce titre, CARBIOS a créé en septembre 2016, la joint-venture CARBIOLICE, en partenariat avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI opéré par Bpifrance. Cette société, dont CARBIOS assure un contrôle majoritaire, exploitera la première technologie licenciée par CARBIOS en produisant des granulés enzymés servant à la fabrication de plastiques biodégradables et biosourcés. Depuis sa création, CARBIOS est soutenue par Truffle Capital, acteur européen du capital-investissement. CARBIOS bénéficie de la qualification « Entreprise Innovante » de Bpifrance permettant l’éligibilité des titres de la Société à l’investissement des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

CARBIOS est éligible au PEA-PME

Investor relations & press


CARBIOS
Benjamin Audebert
Relations investisseurs
+33 (0)4 73 86 51 76
contact@carbios.fr

ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Wendy Rigal
Relations presse
+33 (0)1 44 54 36 66 / +33 (0)6 48 82 18 94
carbios@alizerp.com

Haut de page