CARBIOS ouvre une nouvelle voie biologique de production de PLA directement à partir d’acide lactique.

CARBIOS (Alternext Paris : ALCRB), société innovante de chimie verte développant des technologies de pointe pour la valorisation des déchets plastiques et la production de bio-polymères, franchit une nouvelle étape en validant son bioprocédé de polymérisation enzymatique in vivo de l’acide lactique en PLA (acide polylactique) avec l’obtention d’un homopolymère de haute masse moléculaire.

Parmi les polymères bio-sourcés, le PLA est actuellement l’un des plus prometteurs du marché grâce à ses propriétés remarquables, permettant de satisfaire une large gamme d’applications[1]. Avec une capacité de production mondiale en 2014 de plus de 190 000 tonnes par an[2], les marges de progression sont encore importantes. La capacité de production pourrait atteindre 400 000 tonnes en 2020, soit une croissance lissée de 15% par an[3].

Au niveau industriel, les procédés actuels pour la production de PLA requièrent une étape intermédiaire onéreuse de condensation de l’acide lactique (oligomérisation et cyclisation) pour obtenir le lactide (un diester cyclique). Ce composé intermédiaire doit ensuite être purifié et polymérisé par voie chimique pour obtenir du PLA.

La rupture technologique apportée par CARBIOS permet de supprimer cette étape intermédiaire et donc de produire, de manière plus compétitive, directement du PLA de haute masse moléculaire à partir d’acide lactique. «Mes collaborateurs et moi sommes fiers d’avoir relevé avec succès ce challenge scientifique de développer le premier micro-organisme capable de produire un polymère 100% PLA de haute masse moléculaire » se réjouit Alain Marty, le Directeur Scientifique de Carbios.

Ce résultat a été obtenu avec les équipes toulousaines de l’INRA et de l’INSA (TWB et le LISPB), partenaires de CARBIOS dans le programme de recherche et développement collaboratif THANAPLAST™. « Concevoir une voie métabolique originale de synthèse de PLA constituait un réel défi scientifique et technologique de la biologie industrielle » précise Pierre Monsan, Directeur de TWB.

Cette étape va permettre le passage à l’échelle pré-pilote du procédé de production de PLA dans le respect de l’échéancier initial permettant d’envisager à brève échéance de futurs accords avec les industriels du secteur.

Ces technologies appliquées à la production de PLA pourront être transposées à la production d’autres biopolymères, notamment d’autres polyesters comme les polyhydroxyalkanoates (PHAs). Ce marché aujourd’hui de faible tonnage a une croissance annoncée de 28% jusqu’en 2018[4] et permet de répondre aux mêmes enjeux que la production de PLA : produire un bioplastique, compétitif en termes de coût et de performance par rapport aux plastiques conventionnels, et qui permettra de limiter l’utilisation de ressources fossiles et alimentaires.

A fin 2015, le portefeuille de propriété intellectuelle de CARBIOS comptait 5 familles de brevets portant sur la bioproduction et 17 familles de brevets pour l’ensemble de ses bioprocédés.

« Dès le lancement du projet THANAPLAST™, nous avions annoncé notre volonté de développer un bioprocédé de production de PLA par voie biologique afin d’accroître la compétitivité de l’un des polymères bio-sourcés les plus prometteurs du marché. C’est aujourd’hui une réalité qui va nous permettre de travailler avec de grands industriels pour positionner notre technologie sur un marché en forte croissance. Cette innovation issue de notre modèle collaboratif s’inscrit par ailleurs en droite ligne avec les orientations de la nouvelle Loi de Transition Energique pour la croissance verte et un développement accru des produits bio-sourcés», précise Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de CARBIOS.

[1] Applications typiques du PLA : emballages alimentaires, applications médicales, fibres et textiles, etc.

[2] Source : Nova Institute et European Bioplastics en 2011

[3] Source : Ceresana Research en 2011 et Research and Markets en 2013

[4] Source : Markets and Markets en 2013

A propos de CARBIOS

CARBIOS est une société de chimie verte dont les innovations répondent aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. Depuis sa création en 2011, la Société a développé deux bioprocédés industriels dans le domaine de la biodégradation et du biorecyclage des polymères. Ces innovations, qui constituent une première mondiale, permettent d’optimiser les performances et le cycle de vie des plastiques et textiles en exploitant les propriétés d’enzymes hautement spécifiques. Le modèle de développement économique de CARBIOS s’appuie sur l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et/ou enzymes, de ses technologies et de ses bioprocédés au travers de concessions de licences directement ou via des joint-ventures à des industriels majeurs des secteurs concernés par les innovations de la Société. A ce titre, CARBIOS a créé en septembre 2016, la joint-venture CARBIOLICE, en partenariat avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI opéré par Bpifrance. Cette société, dont CARBIOS assure un contrôle majoritaire, exploitera la première technologie licenciée par CARBIOS en produisant des granulés enzymés servant à la fabrication de plastiques biodégradables et biosourcés. Depuis sa création, CARBIOS est soutenue par Truffle Capital, acteur européen du capital-investissement. CARBIOS bénéficie de la qualification « Entreprise Innovante » de Bpifrance permettant l’éligibilité des titres de la Société à l’investissement des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

CARBIOS est éligible au PEA-PME

Investor relations & press


CARBIOS
Benjamin Audebert
Relations investisseurs
+33 (0)4 73 86 51 76
contact@carbios.fr

ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Wendy Rigal
Relations presse
+33 (0)1 44 54 36 66 / +33 (0)6 48 82 18 94
carbios@alizerp.com

Haut de page