2013 : Carbios se donne les moyens de ses ambitions et confirme le potentiel industriel de ses technologies

  • Succès de l’introduction en bourse de Carbios sur Alternext
  • Franchissement de l’étape clé 1 du projet stratégique Thanaplast™
  • Plus de 14 M€ de trésorerie fin 2013 pour accélérer le développement vers la phase pré-industrielle
  • Nouveaux partenariats pour renforcer la valeur industrielle de ses procédés

Carbios (Alternext Paris : ALCRB), société innovante de chimie verte développant des technologies de pointe pour la valorisation des déchets plastiques et la production de biopolymères, présente aujourd’hui ses résultats annuels pour l’exercice clos au 31 décembre 2013 et arrêtés par le Conseil d’administration du 25 mars 2013.

Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de Carbios, déclare : « Comme vous le savez maintenant, Carbios ambitionne de transformer les déchets d’origine pétrochimique, aujourd’hui considérés comme détritus, en matières premières réutilisables à l’infini, un enjeu environnemental et économique gigantesque ! Rien qu’en Europe, 25 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année, dont seulement 20% sont recyclés, selon la Commission européenne. A l’échelle mondiale, on estime à environ 100 millions de tonnes ces déchets valorisables, qui représentent un gisement considérable de ressources renouvelables inexploitées et une manne évaluée à 100 milliards de dollars. 2013, a été une année extraordinaire pour Carbios, ses collaborateurs, ses partenaires et vous qui en êtes actionnaire. Nous avons réussi ensemble, en 2013, à franchir des étapes concrètes et majeures qui valident notre ambition de valoriser les déchets plastiques et la production de biopolymères. »

2013, une année de réalisations prometteuses

Franchissement de l’étape clé 1 dans le projet ThanaplastTM

Dans le cadre du développement de bioprocédés industriels innovants dédiés à la fin de vie des matières plastiques, Carbios a développé notamment en 2013, une plateforme de bioprocédés et de solutions industrielles uniques et a concrétisé sa stratégie dans un programme d’envergure : Thanaplast™. Ce projet, d’une durée de 5 ans, dont Carbios est chef de file, pèse 22 millions d’euros sur 5 ans dont 15 millions sont portés en propre par Carbios. Il réunit à la fois des partenaires académiques (INRA Toulouse, CNRS et Université de Poitiers) et industriels (Deinove, Limagrain, Barbier) et bénéficie du soutien de BPI France à hauteur de 9,6 millions dont 6,8 millions pour Carbios. Carbios a franchi en 2013 l’étape clé 1 avérant le potentiel de sa technologie basée sur l’utilisation d’enzymes pour biodégrader et recycler différentes sortes de plastiques et a acquis des résultats majeurs et en première mondiale sur 3 domaines d’applications : le biorecyclage, la biodégradation et la production de biopolymères.

Cette étape clé a notamment permis à Carbios de démontrer la faisabilité de ses procédés :

  • la possibilité de rendre biodégradable des plastiques en intégrant des enzymes au cœur du matériau afin de proposer une nouvelle génération de plastiques autodestructibles ;
  • le recyclage à l’infini des déchets plastiques qui permet de revenir à un monomère, composant de base de la matière plastique, de qualité équivalente à celui habituellement produit à partir du pétrole ;
  • un procédé unique de production d’un biopolymère d’avenir pour la plasturgie, le PLA. Ce procédé entièrement biologique permettra de produire sans pétrole le PLA en une seule étape de fermentation.

Il est important de rappeler que chaque franchissement d’étapes clés correspond à un changement d’échelle dans le développement des procédés (scaling up) qui valide et valorise l’expertise de Carbios.

Enrichissement de la propriété intellectuelle

Au cours de l’année 2013, les travaux de Recherche et Développement menés par Carbios ont permis à la Société d’élargir son portefeuille de « Brevets » qui compte aujourd’hui 8 familles dont 2 d’entre elles sous forme de licences exclusives mondiales.

Signature de nouveaux partenariats stratégiques dans le recyclage des plastiques

  • Mise en place d’un contrat de collaboration avec l’ACIB

Carbios a rejoint le consortium de l’Austrian Centre of Industrial Biotechnology (ACIB), centre de recherche cumulant plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des enzymes et des polymères. Carbios et l’ACIB ont ainsi mis en place un contrat de collaboration dans le domaine du recyclage biologique de matériaux plastiques permettant à Carbios de bénéficier du savoir-faire et des résultats de plusieurs années de recherche sur la dégradation enzymatique de polyesters.

  • Signature d’un accord préliminaire avec Suez Environnement

Carbios a également signé avec Suez Environnement, en novembre 2013, un accord préliminaire à une future collaboration dans le domaine de la valorisation et du recyclage des déchets plastiques. Cet accord s’inscrit dans la stratégie des deux sociétés de placer l’économie circulaire au cœur de leur modèle économique et de proposer de nouvelles voies de valorisation des déchets plastiques. Au cours de cette phase préliminaire, Suez Environnement mettra à disposition de Carbios les gisements de déchets plastiques provenant des sites de traitement de sa filiale SITA France. De son côté, Carbios va étudier la composition de ces déchets plastiques pour enrichir sa palette d’outils biologiques et ainsi élargir leur potentiel de valorisation. Carbios testera ensuite, sur les gisements à disposition, ces bioprocédés pour valider leur efficacité de traitement dans l’optique de rendre plus efficace le recyclage et la valorisation des déchets plastiques collectés. L’objectif est de mettre en œuvre les procédés les plus efficaces pour décomposer les déchets plastiques et récupérer leur composant de base (polymère), d’une qualité identique à celui produit à base de pétrole. Ce procédé de recyclage à l’infini permet ainsi de s’acquitter des contraintes chimiques et mécaniques rencontrées dans les procédés de recyclage classiques.

Succès de l’introduction en bourse sur le marché Alternext Paris

L’année 2013 a également été marquée par l’introduction en bourse de Carbios sur le marché Alternext au mois de décembre. Carbios a porté sa levée de fonds à près de 13,1 millions d’euros lui permettant ainsi de disposer des moyens financiers suffisants pour mener à son terme le projet ThanaplastTM et accélérer la mise en œuvre de sa stratégie de développement.

Résultats annuels 2013

(en K€) 31 décembre 2012* 31 décembre 2013
(21 mois) (12 mois)
Produits d’exploitation 554 900
Charges d’exploitation 2 675 4 016
dont frais de recherche & développement 1 695 3 314
dont frais administratifs et généraux 980 702
Résultat d’exploitation -2 120 -3 116
Résultat financier 4 -14
Résultat courant avant impôts -2 116 -3 130
Résultat exceptionnel 4 9
Impôts sur les bénéfices (crédit d’impôt recherche) -507 -961
Résultat de l’exercice -1 604 -2 160

*Avril 2011 / Décembre 2012

Au 31 décembre 2013, les produits d’exploitation se sont établis à 900 K€ contre seulement 554 K€ sur l’exercice précédent. L’activité de Carbios étant à ce jour axée sur le développement de bioprocédés industriels innovants visant à optimiser les performances techniques, économiques et environnementales des polymères, l’essentiel des produits d’exploitation de Carbios provient de subventions. Carbios a ainsi perçu 839 K€ accordée par BPI France (programme ISI), correspondant à la clôture de la première étape clé (373 K€) et au lancement de la deuxième étape clé (466 K€) du projet Thanaplast™. La société a également reçu un versement de 48 K€ provenant de la subvention accordée par la Région Auvergne.

Compte tenu d’une politique d’investissements soutenue et des avancées obtenues en matière de R&D, les charges d’exploitation se sont élevées à 4 016 K€ sur l’exercice, dont 82,5% au titre des frais de recherche & développement, contre 63,4% en 2011/2012. Ces dépenses se sont notamment concentrées sur l’avancement du projet Thanaplast™.

En conséquence, le résultat d’exploitation s’établit en 2013 à -3 116 K€ et le résultat net à -2 160 k€, après prise en compte du Crédit Impôt Recherche pour 961 K€.

Position de trésorerie au 31 décembre 2013

Bénéficiant sur l’exercice des versements par BPI France au titre des franchissements d’étapes clés sur le projet ThanaplastTM et de la levée de fonds de 13,1 millions d’euros consécutive à l’introduction en bourse de la société, Carbios bénéficie d’une situation financière solide avec une trésorerie au 31 décembre 2013 s’élevant à 14,6 millions d’euros.

Jean-Claude Lumaret, Directeur Général de Carbios, conclut : « Grâce au succès de notre introduction en bourse, au soutien des nombreux actionnaires qui nous ont fait confiance et à nos avancées en recherche & développement, la société bénéficie aujourd’hui d’un moteur de croissance qui lui permet d’accélérer son développement. Les franchissements d’étapes clés dans le cadre du projet Thanaplast™, soutenu par BPI France, attestent de notre savoir‑faire et de notre capacité d’innovation. Sur cette lancée, nous poursuivrons nos efforts en 2014 afin de franchir encore de nouvelles étapes et mettre en place de nouveaux partenariats tout en maintenant une gestion rigoureuse de notre  trésorerie. Notre modèle d’économie circulaire est de faire du déchet plastique une ressource réutilisable à l’infini ».

A propos de CARBIOS

CARBIOS est une société de chimie verte dont les innovations répondent aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. Depuis sa création en 2011, la Société a développé deux bioprocédés industriels dans le domaine de la biodégradation et du biorecyclage des polymères. Ces innovations, qui constituent une première mondiale, permettent d’optimiser les performances et le cycle de vie des plastiques et textiles en exploitant les propriétés d’enzymes hautement spécifiques. Le modèle de développement économique de CARBIOS s’appuie sur l’industrialisation et la commercialisation de ses produits et/ou enzymes, de ses technologies et de ses bioprocédés au travers de concessions de licences directement ou via des joint-ventures à des industriels majeurs des secteurs concernés par les innovations de la Société. A ce titre, CARBIOS a créé en septembre 2016, la joint-venture CARBIOLICE, en partenariat avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI opéré par Bpifrance. Cette société, dont CARBIOS assure un contrôle majoritaire, exploitera la première technologie licenciée par CARBIOS en produisant des granulés enzymés servant à la fabrication de plastiques biodégradables et biosourcés. Depuis sa création, CARBIOS est soutenue par Truffle Capital, acteur européen du capital-investissement. CARBIOS bénéficie de la qualification « Entreprise Innovante » de Bpifrance permettant l’éligibilité des titres de la Société à l’investissement des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).

Pour en savoir plus : www.carbios.fr

CARBIOS est éligible au PEA-PME

Investor relations & press


CARBIOS
Benjamin Audebert
Relations investisseurs
+33 (0)4 73 86 51 76
contact@carbios.fr

ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Wendy Rigal
Relations presse
+33 (0)1 44 54 36 66 / +33 (0)6 48 82 18 94
carbios@alizerp.com

Haut de page